Gare aux chenilles

Au printemps et en été, les chenilles processionnaires sévissent... 

Quand on parle de chenilles processionnaires, on s'intéresse surtout aux chenilles processionnaires du Pin. 

Au sommet des pins, vous pouvez parfois apercevoir des sortes de grosses boules cotonneuses. Ce sont des  cocons de chenilles processionnaires. Lors de l'éclosion du cocon, les chenilles descendent du pin en file indienne. En fait, elles sont aveugles, et se suivent en gardant le contact afin de migrer en groupe.

Pour se défendre, ces chenilles possèdent des centaines de petits poils urticants très légers qu'elles libèrent en cas de menace. C'est notamment ce qui se passe quand un chien ou un chat va poser la truffe ou la langue dessus... Ces poils urticants vont libérer une substance très toxique, qui va provoquer la nécrose des tissus en contact : nous assistons alors à la formation d'ulcères cornéens, de brûlures sur la truffe, et de nécrose de la langue. Quand la langue d'un chien est trop nécrosée, il n'a plus la possibilité de s'alimenter, et son pronostic vital est engagé...

C'est pourquoi il est vivement recommandé d'éviter les ballades à proximité des pins dans lesquels des cocons sont présents. Mais il n'est pas  toujours facile de les repérer, ou de les éviter... En cas de doute quant à un possible contact de votre animal avec des chenilles, il faut absolument contacter en urgence un vétérinaire pour limiter les dégâts occasionnés par le venin.